03 89 42 31 05
07 56 96 18 18

Le Rebberg est à la une de la presse alsacienne. Afim immobilier a été interrogé par le journal l’Alsace – Dernières nouvelles d’Alsace


Publié le 10 janvier 2021

Le Rebberg est à la une de la presse alsacienne. Afim immobilier a été interrogé par le journal l’Alsace – Dernières nouvelles d’Alsace :

Renaud ROCHE  Afim « Le cadre bucolique, la qualité de vie, le calme, la tranquillité, le côté excentré, l’esprit de quartier. La forte taxe foncière ne s’accompagne que de peu de services et de commerces de proximité »


Dans cet article «  Le Rebberg, un Beverly Hills à la française » (Berverly Hills déjà évoqué dans nos interventions) En dehors de l’aspect économique, on y remarque l’expression d’un quartier qui revendique une existence propre, mais surtout la volonté de protéger cet environnement hors du commun.
Il a plusieurs mois, nous nous sommes mobilisés pour « arrêter le massacre », la raison et l’approche des élections l’on emporté contre ce tout béton sans espace vert. La multiplication des déclarations en faveur de cette prise en compte de l’environnement commence à être entendu. À surveiller si tout cela sera suivi d’effet.
Beaucoup de sujet sont préoccupant, la pérennité du Jardin Miquey qui pourrait être racheté par la ville de Mulhouse. Il est vrai que mettre aux normes un bâtiment recevant du public, est une opération financière qu’il faut soupeser. Nous faisons confiance à l’institution catholique propriétaire des lieux pour prendre toutes les garanties nécessaires afin que cet espace reste dans la lignée souhaitée par ces donateurs, industriels à Mulhouse (confère notre article sur le Jardin Miquey).
De nombreuses idées ont été évoqué lors de programme, notamment la reconnaissance d’un « site patrimoine remarquable » en vu d’un parcours vers une reconnaissance au patrimoine mondial de l’Unesco cher à notre ami Pierre Fluck.
Autant de piste qui seront peut-être récupéré par la nouvelle municipalité
. AG, la présidente de l’association patrimoine Rebberg s’exprime « Le problème c’est la construction des parkings dans les jardins, et la circulation automobile qui augmente dans un quartier qui n’est pas fait pour ça ». Pierre Fluck « si le Rebberg perd son originalité, c’est toute la valeur de Mulhouse qui s’effondre ». La Maison Mulhouse doit être préservée. Pour Paul André Striffler, habitant, natif du quartier « Le quartier doit savoir évoluer, se densifier harmonieusement, et rester vert. On doit être attentif à ce qui se construit, mais le quartier a toujours vu des constructions innovantes … » L'immobilier à Mulhouse peut et doit être respectueux de ses origines. L'achat immobilier dans le Rebberg doit pérénniser ce beau quartier de Mulhouse, Beverly Hills ou pas!